Derniers sujets
» School Graph
Jeu 14 Juil - 17:46 par Invité

» Valoran's BattleFront
Sam 11 Juin - 13:30 par Invité

» Escalus
Jeu 3 Mar - 17:20 par Invité

» Aiden sur des skis ?
Mar 16 Fév - 14:32 par E. Alice Londubat

» Demande de partenariat ϟ
Mer 10 Fév - 12:18 par Invité

» Une lumière derrière les ombres
Sam 6 Fév - 5:40 par Invité

» Floooooood
Dim 31 Jan - 20:13 par Lucy Weasley

» Freya O. Emerald.
Sam 30 Jan - 14:30 par Aiden E. Wellington

» Kill or be killed
Ven 29 Jan - 20:49 par Aiden E. Wellington


Partagez | 
 

 Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur des Ténèbres

avatar

Seigneur des Ténèbres

Métier : Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Lun 26 Oct - 22:53


Hogwarts Horror Stories
A Poudlard aussi, tout le monde se prépare pour Halloween ! Entre cuisine quasi-perpétuelle de jus de citrouille, décorations fantomatiques et déguisements de Merlin et de loup-garous, en passant par ceux de Moldus (quoi, eux se déguisent en sorciers !), les préparatifs vont bon train. On raconte même qu'au coin du feu de chaque Salle Commune, des histoires à n'en plus vous faire dormir seront contées... surtout par les élèves les plus âgés, qui répètent aux première année celles qu'ils ont eux-mêmes entendus lorsqu'ils étaient plus jeunes et qui les ont traumatisés, bien qu'ils ne l'avoueront jamais.

Vous l'aurez compris, ce mini-event est un concours d'écriture ! Vous devrez nous raconter l'histoire la plus effrayante qui a pu se passer à Poudlard ou dans ses environs (le Château et son extérieur, le terrain de Quidditch et la Forêt Interdite), dans le moment présent ou dans le passé. Vous pouvez mettre en scène votre personnage, mais aussi n'importe qui d'autre. En bref, vous avez le champ libre, du moment que ça se passe aux lieux cités plus haut ! Il n'y a pas de minimum de mots (enfin quand même 3 pour faire une phrase complète quoi), ni de maximum.

Vous enverrez votre participation à Lord Voldemort par MP avant le 6 novembre, 23h59. Il se chargera de regrouper toutes les participations en un sujet et les rendra anonymes. Ensuite, tout le monde pourra voter pour les 3 histoires qu'il a préférées, selon ses propres critères ! Le grand gagnant recevra 30 points de Maison, le second 20, le troisième 10 et un lot de consolation de 5 points sera attribué à tous les autres. Le concours ainsi que les votes sont ouverts à tous les membres validés et les résultats seront annoncés le 12 novembre !

Alors à vos crayons en os et votre encre de sang, on vous attend le 7 novembre pour l'ouverture des votes !
©Aiden aka Lokiaryu


Dernière édition par Lord Voldemort le Mer 11 Nov - 23:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Ténèbres

avatar

Seigneur des Ténèbres

Métier : Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Mar 3 Nov - 12:14

Il ne vous reste plus que 3 jours pour participer, et je n'ai reçu qu'une seule histoire, pour l'instant ! Vous n'allez quand même pas lui accorder la victoire comme ça, aussi facilement ? *w*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Ténèbres

avatar

Seigneur des Ténèbres

Métier : Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Jeu 5 Nov - 16:21

Il vous reste un tout petit peu plus de 24 heures pour m'envoyer votre histoire, ne l'oubliez pas ! danse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Ténèbres

avatar

Seigneur des Ténèbres

Métier : Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Sam 7 Nov - 0:16


Hogwarts Horror Stories
Voici les deux meilleures (ou pires ?) histoires effrayantes qui ont été racontées aux Première Année, ce Halloween. Ce sont celles qu'ils ont choisies pour passer la terrible épreuve des votes des élèves plus âgés, mais aussi celles qui les font se réveiller la nuit en hurlant - et en vous réveillant de même, évidemment. Alors, place aux votes !

Texte 1 :
J'ai déjà entendu un soir mon frère raconter cette histoire à mon autre frère.
La voici :
Il était une fois , deux soeurs , l'une avait 12 ans et l'autre , avait 9 ans , la plus grand s'appellait Morgane et la plus petite se nommait Vanessa. Un jour, elle étaient toutes deux partis camper dans la Forêt Interdite avec leurs parents -cherchez pas pourquoi je me pose encore la question ...-. Après le dîner , elles s'éloignèrent un peu de l'endroit du campement pour aller se balader dans la forêt profonde , après 30 minutes de découverte , les deux petites filles tombèrent nez à nez avec un grand lac scintillant. Elles burent toutes deux un peu.Elles essayèrent de revenir au camp mais n'y parvinrent pas et de plus, elles se retrouvèrent face a deux étroits chemins alors la grande.
Morgane déclara :
-Vanessa , on va se séparer pour essayer de retrouver papa et maman , toi passe par là "Elle montra le chemin de droite" et moi je vais passez par celui là "En montrant le chemin de gauche".
-Morgane , on ne devrait pas se séparer c'est dangereux ici , il peut y avoir des araignées géantes ! Se terrifia la petite.
-Si ! On es obligé ! Je suis désolé ! Allez vas-y !
Sur ce , Morgane partit en courant dans le chemin de gauche.
Vanessa marchait lentement dans ce chemin étroit , "Je crois bien qu'elle avait peur , me disait mon amie ne me racontant cette histoire".
Quand tout à coup , du coté de Vanessa, elle entendit des hurlements aigus, la petite se mise alors à courir mais elle tomba, quand elle se réveilla, elle était sur un radeau, dans ce lac là qu'elle avait vu avec sa soeur, elle était écorché.L'eau du lac était foncé, elle n'était plus scintillante comme elle l'avait été autrefois. Vanessa essaya de nager vers la rive, mais même quand elle était a deux doigts de toucher le bord , elle reculait a chaque fois, et malheureusement, à bout de force , elle retourna sur le radeau et se fit dériver en mer , très loin.
De son côté Morgane hurlait , elle riait aussi , car elle voulait faire peur à sa soeur. En chemin, une très vieille dame qui portait un bébé dans ses bras lui dit alors:
-Prenez cette modeste pomme , je vous en pris, je ne sais pas quoi en faire et je n'aime pas les pommes.
La petite fille prit alors la pomme et reprit son chemin , quand elle arriva au bout , elle retrouva le lac et vit de loin un radeau , elle entreprit alors de plonger et de nager vers le radeau , c'est ce qu'elle fit.
Mais quand elle arriva au radeau , elle vit le corps de sa soeur , étendus sur ce modeste petit bout de boit.
Morgane qui avait les jambes dans l'eau , sentit alors des choses froides enlacer ses jambes , Morgane se fit alors entrainer vers les fonds.
Et depuis ce jour, Morgane entre dans toutes les chambres de toutes les petites filles et regarde si c'est sa soeur, et si ce n'est pas elle, elle fait une cicatrice sur l'épaule droite de la fille.

Cette histoire se transmet de génération en génération dans une famille Sang Pur de puis un siècle.


Texte 2 :
C’était il y a deux ans, pendant les vacances de février. Je n’ai jamais eu de très bonnes relations avec mes parents, alors lorsque je suis entré au collège Poudlard, j’en ai profité pour m’éloigner le plus possible de ma vie familiale et ne rentrais plus pendant les vacances, même pas à Noël. Notre entente s’en est retrouvée considérablement améliorée et je ne regrettais absolument pas ce choix, même si certains congés se révélaient plus solitaires que d’autres.

J’étais en sixième année à Serpentard et le seul élève de mon dortoir, les autres ayant tous préféré rentrer chez eux. Ils me parlaient de raclette dans la Haute-Savoie franco-suisse, de retraite en Irlande, de ressourcement à l’île de Man, et je pensais peinture à Poudlard. Le dessin était devenu mon passe-temps favori au fil des ans et de l’entraînement, et me retrouver seul dans une salle de classe pour esquisser me comblait et me tranquillisait. Cependant, cette semaine avait été très froide, car les cheminées des Salles Communes devaient être ramonées : le passage prochain des elfes de maison nous interdisait de faire du feu et le dortoir s’en retrouvait beaucoup moins confortable.

Alors que je venais de terminer un croquis dont j’étais plutôt fier, je quittai la salle de Métamorphose, où j’avais installé mon atelier provisoire, et rentrai dans ma salle commune, près des cachots. Il était déjà relativement tard et m’être courbé sur une feuille de papier tout l’après-midi avait fatigué mes muscles et endolori mon dos. Je ne tardai donc pas à monter dans le dortoir, après avoir rangé tout mon matériel et souhaité une bonne nuit à mes rares camarades présents. Lorsque j’y pénétrai, je constatai que la chambre avait été légèrement remaniée : une armoire à deux ventaux, de style directoire, avait été installée dans un coin et une nouvelle peinture avait été accrochée, juste à côté. J’observai le tableau de plus près et fus assez troublé par le choix de l’œuvre : on y distinguait une famille de quatre personnes, dont trois avaient un visage aussi lisse qu’inhumain. Seule la fille aînée possédait un visage, que j’avoue volontiers très beau, mais l’ambiance sordide que dégageait ce tableau me donna des frissons. Essayant de l’oublier malgré sa proximité relative avec mon lit, je me mis en pyjama et choisis de dormir avec un bonnet enfoncé sur mes oreilles – et mes yeux, par la même occasion – ainsi qu’une écharpe remontée jusqu’à mon nez. Pas un centimètre de peau de mon visage ne dépassait, j’avais l’air d’une momie de laine, mais je n’étais pas transi par le froid qui régnait dans les dortoirs souterrains. Je réglai le réveil de mon téléphone – c’était au tout début de la modernisation de Poudlard, nous avions le droit d’emmener nos appareils électroniques, mais il n’y avait pas de réseau. J’étais quand même content de pouvoir écouter ma musique moldue – pour qu’il sonne à six heures le lendemain, souhaitant faire un peu de sport avant de prendre mon petit-déjeuner. Je sombrai alors vite dans le sommeil, confortablement emmitouflé.

Après un laps de temps qui me parut infiniment court, je fus réveillé par des bruits de grattement qui provenaient indubitablement de l’armoire. Elle m’avait semblé être assez ancienne, aussi mis-je le bruit d’abord sur le compte du bois qui grinçait puis sur un petit animal, comme une souris, ou des termites qui auraient attaqué le vieux chêne. Je me tranquillisai, du moins j’essayai, mais après de terriblement longues minutes, le grattement s’intensifia, encore et encore. Mes yeux étaient grands écarquillés sous mon bonnet, et je tirai très légèrement mon écharpe pour qu’une minuscule fente me permit de voir ce qui se tramait dans la pièce. Le bruit cessa soudain, laissant place à un silence assourdissant, le genre de silence où, dans les films moldus, un monstre saute soudainement sur le héros et le tue dans un bain de sang.

Et puis, le bruit d’une poignée avec laquelle on se bat retentit. La porte de l’armoire grinça, très doucement, comme si on la poussait aussi lentement que possible. Mon cœur battait la chamade dans ma poitrine, et chaque centimètre de mon corps voulait sauter hors du lit et sortir du dortoir avant que ce qui était de l’autre côté de la porte se mette à me pourchasser. Malgré le cocktail d’adrénaline, de nervosité et d’instinct me hurlant de ficher le camp, je restai parfaitement immobile, comme si j’étais profondément endormi. Mes yeux s’agrandirent quand la porte s’ouvrit enfin complètement et que je vis ce qui ressemblait à une tête séchée attachée à un cou allongé en sortir, suivis par un corps squelettique. La chose avança à quatre pattes, hors de l’armoire, en direction de mon lit. Jamais, dans toute ma vie, je n’avais été aussi terrifié alors que la chose se leva, touchant presque le haut de mon lit à baldaquin, et regarda dans ma direction.

Je la voyais m’étudier consciencieusement à travers la mince fente de mon écharpe et une incroyable horreur saisit mon esprit alors que je levai les yeux vers sa tête. La créature me présentait ses orbites creuses ; j’en conclus, semi-rassuré, qu’elle ne pouvait pas me voir. Alors, comme pour me prouver mon mauvais raisonnement, elle parla :

« C’est étrange… », murmura-t-elle d’une voix douce mais monstrueuse alors qu’elle continuait de m’observer.

« Il n’a pas peur de moi… », rajouta-t-elle d’une voix rauque en commençant à respirer très bruyamment, toujours en me regardant et en agrippant cette fois le pied de mon lit. Sentir ses mains sur mon matelas mit mon cerveau en mode "panique totale". La seule once de rationalité qu’il me restait me convainquit que la créature me croyait mort ou endormi et qu’elle me tuerait sans difficulté si je sautais hors du lit. De toute façon, je devais passer près d’elle pour sortir, et c’était totalement impensable.

« Comment peut-il ne pas avoir peur…? Pourquoi n’a-t-il pas peur de moi…? », dit la chose entre ses dents, la mâchoire crispée, avant de soupirer bruyamment et de se reculer soudainement, la bouche ouverte et avec un semblant d’expression qui m’indiquait qu’elle avait peur.

« Il n’a pas de visage. » La chose murmura pour elle-même tout en reculant doucement.

« Il n’a pas de visage », répéta-t-elle, un peu plus fort et avec une pointe de menace dans le ton.

« Il n’a pas de visage ! », cria-t-elle alors qu’elle effectuait un bond pour s’éloigner encore une fois de mon lit. Elle était à présent hors de mon champ de vision et je l’entendis respirer fort et rapidement avant qu’elle ne se calme et n’avance de nouveau, prudemment, vers le lit.

Alors que la créature se penchait doucement vers moi, elle continuait de me regarder avant de souffler doucement sur mon visage, tant elle était près. Je pouvais sentir son haleine fétide à travers mon écharpe et je dus me retenir pour ne pas avoir de haut-le-cœur et vomir. Son odeur était celle de la mort, ce qui me résolut à rester encore plus immobile que tout à l’heure.

« Etrange… » murmura-t-elle encore, se rapprochant tellement de moi que je pouvais voir très clairement sa chair en décomposition.

La créature avança alors sa main vers mon visage. Je sus alors que ma situation était plus que critique et que la fin était venue. Ma fin. La chose allait me tuer, là, maintenant, ou m’emmener avec elle et me torturer. Personne ne trouverait jamais mon corps, personne ne saurait jamais ce qui m’était arrivé. Des larmes commencèrent à me monter aux yeux et je pensai à tous ceux que j’avais jamais aimé et ce que j’avais été pour eux.

« Sans visage, sans visage, sans visage », scanda-t-elle d’une voix angoissée alors que ses mains s’approchaient de plus en plus de ma tête. Je me préparai alors au pire, formulant les dernières pensées que je n’aurai jamais pour mes parents. Et puis soudain, un bruit fort retentit dans la salle, inondant mon oreille droite de bips et faisant crier puis reculer la créature. Alors que le bruit continuait, la créature se tassa contre le mur, couinant de terreur, essayant de retourner dans l’armoire. Je restai là, ne comprenant pas, jusqu’à ce que je me rende compte que le bruit provenait de mon téléphone, qui sonnait les six heures.

Je sautai hors du lit, attrapant mon téléphone et pointant l’écran allumé vers le monstre alors que l’alarme sonnait bruyamment. Il couina encore plus et recula alors que j’approchai. J’activai la lampe de poche et la mis en mode stroboscopique pour le désorienter, puis je lançai des chansons bruyantes alors qu’il hurlait « Sans visage ! Sans visage ! Sans visage ! ». Il se jeta dans l’armoire et je le suivis jusqu’à la porte, que je claquai et fermai à clé alors que j’entendais ses couinements s’évanouir, comme s’il s’enfonçait dans les profondeurs des cachots.

Je courus à en perdre haleine jusqu’au bureau du Directeur, à qui je racontai toute l’histoire. Il fit alors condamner l’accès secret aux cachots que dissimulait cette armoire et s’en débarrassa. Et tout est bien qui finit bien.

Depuis deux ans, je dors avec un bonnet et une écharpe, et j’ai besoin de savoir toutes les portes fermées à clé – simple précaution qui me permet de dormir sur mes deux oreilles. Il y a juste quelque chose qui me dérange – je pense que c’est juste un tour de mon imagination, mais quand je me réveille au cœur de la nuit, j’entends parfois des petits bruits de grattement. Aussi – mais je pense qu’il s’agit juste de paranoïa –quelques fois, je jurerais entendre quelque chose murmurer « sans visage… » depuis l’intérieur de mon armoire.


Vous pouvez bien entendu expliquer brièvement (ou avec moult détails) votre choix. Etant donné qu'il n'y a eu que deux participants, ceux-ci peuvent voter pour n'importe quel des textes, même le leur. Pour rappel, les votes dureront jusqu'au 12 novembre inclus.
Que le meilleur gagne !

Texte 1 : 0
Texte 2 : 2
©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admine un peu frappée avide de patates

avatar

Admine un peu frappée avide de patates


MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Sam 7 Nov - 13:57

Alors déjà, bravo à vous deux, qui que vous soyez :o
Vos histoires sont toutes les deux très réussies et m'ont tenue en haleine tout le long de mes lectures...

Mais je dois avouer que la seconde m'a plus fichu la frousse que la première, je l'ai vécue avec le héros et j'ai eu les choquottes. Pourtant il fait jour, beau et la musique résonne chez moi gwah

Mon vote va donc vers la seconde histoire, même si la première est vraiment bien aussi elektrik

Sérieusement, quelqu'un m'aurait touché l'épaule pendant que je lisais mais je faisais une crise cardiaque du genre dumbynu oh la snif

Texte 1: 0
Texte 2 : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equipe de Quidditch Gryffondor

avatar

Equipe de Quidditch Gryffondor


MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Dim 8 Nov - 22:58

Les deux histoires étaient superbes.
Vraiment, vous avez de l'imagination les gens. snif

Donc, si mon vote va à la deuxième histoire, c'est parce que, comme Lucy le dit si bien, j'ai flippé en la lisant, et j'ai accroché au fait qu'on avait le point de vue de la "victime".

Texte 1 : 0
Texte 2 : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar



MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Dim 8 Nov - 23:15

C'est difficile de choisir ! oh la

Les deux textes sont très différents et puis, avant que j'oublie, bravo parce que je les aime tous les deux !

La première est plus dans le schéma classique - qui marche toujours xD - d'une histoire racontée assez brève, efficace, piquante avec une sorte de petite morale pas moralisatrice à la fin (oula, je ne suis pas sûre d'être très claire) mais bref c'est un mécanisme efficace qui marche toujours en plus avec des petites filles c'est vraiment très efficace. (Efficace c'est le mot, je pense que vous aurez compris. xD)

La deuxième est plus lente, je veux dire par là qu'elle prend le temps de nous emmener avec elle doucement, par étapes surtout en nous mettant du point de vue de la victime. Ça donne une autre atmosphère, tout aussi inquiétante. (Et puis y'a les mots "raclette", "Haute-Savoie" et "franco-suisse" alors bon  pls )

Je vais donc aussi voter pour le texte 2 mais j'ai beaucoup aimé le premier aussi. :)

Texte 1 : 0.
Texte 2 : 3.
Revenir en haut Aller en bas
Seigneur des Ténèbres

avatar

Seigneur des Ténèbres

Métier : Seigneur des Ténèbres

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Mer 11 Nov - 23:51


Hogwarts Horror Stories
Merci à vous trois d'avoir voté ! C'est maintenant l'heure des résultats, qui ne sont pour le coup pas secrets du tout, mais on va faire comme si, hein ?

...

Ah, il y avait bien quelque chose à révéler, je le savais : l'identité des participants ! Bon, alors, vous êtes prêts ?

En deuxième position, il remporte donc 20 points pour Serpentard : j'ai nommé James Selwyn ! Son histoire vieille comme sa famille Sang Pur donnerait des frissons à n'importe qui souhaiterait s'amuser un peu trop près du lac... La forêt interdite recèle de surprises plutôt désagréables, et ces demoiselles l'ont appris un peu tard, manifestement. Heureusement, cette histoire à glacer le sang se transmet de générations en générations, pour rappeler aux sorciers de ne pas trop s'éloigner des lieux sûrs.

En première position, il remporte 30 points pour Serdaigle, c'est Aiden Wellington ! C'est plutôt mérité, puisque pour s'inspirer pour cette histoire, elle a lu une bonne dizaine de creepypastas qui l'ont empêchée de dormir pendant plusieurs jours - et elle a encore aujourd'hui un peu de mal à partir au pays des rêves - je le sais parce que c'est moi, ne croyez pas que je lui demande un compte-rendu détaillé de sa nuit, comme ça, sans raison. Enfin, remarquez, ça aurait quand même été une bonne raison, "c'est pour le commentaire du concours d'Halloween". Bref.

On applaudit bien fort ces deux participants (surtout James en fait, parce qu'Aidou, qui était l'organisatrice, n'a participé que pour lui faire un peu de concurrence - c'est pas drôle, un concours en solo - enfin, des fois si, mais pas celui-là parce que je l'ai décidé ainsi) qui se sont donnés du mal pour faire gagner des points à leur Maison !

Quant à moi, je vous dis à une prochaine fois pour un mauvais sor... pour un autre concours 8D
©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corps enseignant

avatar

Corps enseignant

Métier : Professeur de Littérature & Etude des Runes

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   Mer 11 Nov - 23:58

Bravo les gens ! elektrik
Et je veux plus de mouvement pour le prochain concours ! fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours d'Halloween ☠ Hogwarts Horror Stories
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» California Stories
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pumpkin Pasties :: Le bureau du Directeur :: Panneau d'affichage :: Les annonces-