Derniers sujets
» School Graph
Jeu 14 Juil - 17:46 par Invité

» Valoran's BattleFront
Sam 11 Juin - 13:30 par Invité

» Escalus
Jeu 3 Mar - 17:20 par Invité

» Aiden sur des skis ?
Mar 16 Fév - 14:32 par E. Alice Londubat

» Demande de partenariat ϟ
Mer 10 Fév - 12:18 par Invité

» Une lumière derrière les ombres
Sam 6 Fév - 5:40 par Invité

» Floooooood
Dim 31 Jan - 20:13 par Lucy Weasley

» Freya O. Emerald.
Sam 30 Jan - 14:30 par Aiden E. Wellington

» Kill or be killed
Ven 29 Jan - 20:49 par Aiden E. Wellington


Partagez | 
 

 Sweet evening for two strangers [Aiden & Cedrella] - Restaurant français moldu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ministère

Métier : Ambassadrice de Norvège

MessageSujet: Sweet evening for two strangers [Aiden & Cedrella] - Restaurant français moldu   Mer 6 Jan - 22:50

You know, I think we could do well, together...
Debout devant le grand miroir de ma chambre, j'observai anxieusement la tenue que j'avais choisie pour la soirée, replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille. Ce soir, je sortais avec Aiden Wellington, pour la première fois depuis que nous nous étions retrouvés au bal de Poudlard et je n'avais qu'une seule crainte - que ce soit un désastre. Oh, pas à cause de lui ! Il était un gentleman et serait donc parfait mais moi... J'avais beau avoir plus d'expérience qu'il n'en faut dans le domaine de la séduction, quand il s'agissait du professeur, je perdais tous mes moyens. Ce n'était pas normal ! J'étais censée avoir un coeur de glace et ne m'attacher à aucune de mes... proies alors pourquoi était-ce différent avec lui ? Pourquoi le simple fait de penser à lui, à ses yeux si bleus, me faisait-il rougir ? Pourquoi avais-je l'impression que des papillons tentaient de s'échapper de mon ventre chaque fois que je lisais les lettres que nous avions échangées ?

Je me donnai des petites tapes sur les joues, pour me changer les idées, mais le mal était fait et il me sembla qu'il se tenait derrière moi, ses mains glissant sur ma taille avant de m'enlacer, je pouvais presque sentir son parfum... Je me pinçai le bras, violemment. Cedrella, reprends toi ! L'objectif était de le séduire pour lui arracher ses secrets et de rapporter le tout à Père... pas de tomber amoureuse. Ce qui était clairement le risque, il fallait croire. Toutefois, j'appréciais vraiment le défi qui se tenait devant moi et j'étais sûre que j'y arriverai - en y laissant le moins de plumes possible.

« Bon Ced, je crois que c'est bon maintenant. »

Ce n'était pas vraiment mon genre de parler toute seule, habituellement, mais l'appréhension et l'excitation étaient trop fortes pour que je puisse faire autrement. Un rapide Episkey pour effacer le bleu qui se formait à cause du pincement et j'enfilai mon manteau. Je n'avais pas cherché très loin pour la tenue, quelque chose de sobre et classe était amplement suffisant pour me mettre en valeur : un chemisier blanc et un pantalon noir, des talons de la même couleur et une veste cintrée. Les cheveux relevés en un chignon coiffé-décoiffé, je n'avais mis que des boucles d'oreilles discrètes et avais opté pour un maquillage naturel. Nous allions au restaurant mais je n'étais pas du genre à forcer sur la tenue - ce serait mon comportement et mes paroles qui feraient tout le travail. Cette méthode avait plus que prouvé sa valeur.
Je fermai mon appartement à clef avant de descendre sur le chemin de traverse et de me diriger vers le chaudron baveur, qui me permettrait d'atteindre le Londres moldu. C'était lui qui avait choisi le restaurant - français et moldu - et il m'avait promis de m'expliquer son choix, dans sa dernière lettre. Nous avions échangé beaucoup de hiboux, depuis le bal, et nous étions découvert beaucoup de points communs, aussi je ne me faisais pas de soucis pour le reste de la soirée. D'un geste de la main, j'appelai un taxi et lui communiquais l'adresse du restaurant. Je rêvassais pendant le trajet et une fois arrivée, j'effaçai la mémoire du conducteur pour ne pas payer - je n'avais que de l'argent sorcier sur moi.

Quand j'entrai, un serveur s'approcha de moi et me prit mon manteau, avant de me diriger vers une salle au fond de la pièce. Aiden n'a pas fait les choses à moitié... Il a tout fait pour que ne nous soyons pas dérangés, que ce soit par les autres clients ou par la presse sorcière qui pourrait se trouver dans le coin. En parlant d'Aiden, lui était déjà arrivé et se leva quand je parvins à la table. Je lui souris, presque timidement, et le laissait déposer un léger baiser sur ma joue. Son parfum m'emplit les narines et je dus me retenir d'enfouir mon visage dans son cou. Je m'installai dans mon fauteuil et il fit de même, avant de commander une bouteille de champagne. Nous n'échangeâmes pas un mot avant que le serveur ne revienne et ne nous serve une coupe, puis nous trinquâmes.

« A cette soirée qui, j'en suis sûre, sera parfaite... »

Je souris à nouveau, cette fois de manière plus assurée, et bus une petite gorgée d'alcool. Divin.
©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sweet evening for two strangers [Aiden & Cedrella] - Restaurant français moldu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pumpkin Pasties :: Londres :: Les rues de Londres :: Covent Garden-