Derniers sujets
» School Graph
Jeu 14 Juil - 17:46 par Invité

» Valoran's BattleFront
Sam 11 Juin - 13:30 par Invité

» Escalus
Jeu 3 Mar - 17:20 par Invité

» Aiden sur des skis ?
Mar 16 Fév - 14:32 par E. Alice Londubat

» Demande de partenariat ϟ
Mer 10 Fév - 12:18 par Invité

» Une lumière derrière les ombres
Sam 6 Fév - 5:40 par Invité

» Floooooood
Dim 31 Jan - 20:13 par Lucy Weasley

» Freya O. Emerald.
Sam 30 Jan - 14:30 par Aiden E. Wellington

» Kill or be killed
Ven 29 Jan - 20:49 par Aiden E. Wellington


Partagez | 
 

 Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corps enseignant

avatar

Corps enseignant

Métier : Professeur de Littérature & Etude des Runes

MessageSujet: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Sam 19 Déc - 16:18

Le conte des Trois Frères, Beedle le Barde
Lisez le texte suivant et répondez aux questions qui suivent.

Le conte des Trois Frères:
 

Questions

1. Dites tout ce que vous savez sur l'auteur du conte, Beedle le Barde. (1)

2. De quel recueil est tiré ce texte ? Quels sont les autres qui l'accompagnent ? (2)

3. Citez un traducteur célèbre de ce texte. (1)

4. Quelles sont les idées principales du texte ? (4)

5. Quel est le genre du texte ? (Roman, poème, conte, pièce de théâtre...) Donnez-en une définition simple et expliquez en quoi ce format aide à transmettre des idées et des valeurs à des enfants. (2)

6. Quelle relique choisiriez-vous et pourquoi ? (3)

7. Aujourd'hui, que sont devenues les reliques ? (2) (Attention ! Les réponses attendues sont celles conformes aux livres et non pas aux films !)
Le devoir est à rendre au plus tard le dimanche 3 janvier à 23h59 et à poster à la suite de ce message, sous balises « hide ». Vous serez noté et un nombre de points de Maison, allant maximum jusqu’à 15, pourra vous être accordé si le devoir est réussi.
Le devoir est faisable pour toutes les promotions, à partir de la troisième année.

Pour toute question, adressez-vous au professeur.

Participants :
• Lucy Weasley
• Oxana A. Rosebury
• Chad O. Parkinson
• Louise H. Macey (A convoquer)
• Dracéna Warren
• W. Imogen Azarov (A convoquer)
©Aiden aka Lokiaryu


Dernière édition par Charles J. Ackerman le Lun 4 Jan - 18:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admine un peu frappée avide de patates

avatar

Admine un peu frappée avide de patates


MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Sam 19 Déc - 17:21

Le conte des Trois Frères, Beedle le Barde
Questions

1. Dites tout ce que vous savez sur l'auteur du conte, Beedle le Barde. (1)
Beedle le Barde était un écrivain du XVème siècle né dans le Yorkshire, connu pour son recueil de contes et sa barbe qualifiée de « florissante ».

2. De quel recueil est tiré ce texte ? Quels sont les autres qui l'accompagnent ? (2)
Le conte des Trois Frères est tiré du recueil Les contes de Beedle le Barde, dont les autres oeuvres sont Le Sorcier et la Marmite Sauteuse, La Fontaine de la Bonne Fortune, Le Sorcier au Cœur Velu et Babbitty Lapina et la Souche Qui Gloussait.

3. Citez un traducteur célèbre de ce texte. (1)
Un traducteur célèbre est Hermione Granger-Weasley.

4. Quelles sont les idées principales du texte ? (4)
Il ne faut pas faire confiance au premier venu car ses paroles en apparence très séduisantes peuvent au contraire cacher des choses bien plus terribles. De même, la baguette ne fait pas le sorcier : il ne faut pas se reposer sur ses capacités mais toujours chercher à s'améliorer tout en ne dévoilant pas toutes les cartes de son jeu. Le deuxième frère est là pour apprendre aux enfants qu'il faut préférer faire son deuil plutôt que d'essayer de retenir les morts, au risque de vouloir les rejoindre prématurément et le troisième frère enseigne aux petits et aux plus grands qu'il vaut mieux préférer une vie discrète et humble plutôt qu'à la recherche du pouvoir et pleine d'arrogance pour avoir une fin tranquille et paisible.

5. Quel est le genre du texte ? (Roman, poème, conte, pièce de théâtre...) Donnez-en une définition simple et expliquez en quoi ce format aide à transmettre des idées et des valeurs à des enfants. (2)
Il s'agit d'un conte, c'est-à-dire d'un récit court (en prose ou vers), un récit de faits qui pose un regard sur la réalité par le biais du merveilleux ou du fantastique. Le conte est généralement destiné à distraire, à instruire en amusant.

Dans les contes, les enfants peuvent s'identifier aux personnages et aux valeurs qu'ils portent donc transmettre un message moral ou éducatif via le conte est un moyen détourné de les éduquer.

6. Quelle relique choisiriez-vous et pourquoi ? (3)
Je pense que je choisirais la cape. La baguette est certes séduisante de part le pouvoir qu'elle apporte et m'aiderait peut-être à m'affirmer mais je ne suis pas sûre que je parviendrais à résister à ses tentations. La pierre ne m'intéresse tout simplement pas parce que je n'ai personne que je souhaiterais faire revenir. Alors que la cape... Je suis déjà presque invisible mais là au moins, ce serait clair et net ! Mais de toute façon, je ne l'aurai jamais puisqu'elle appartient à la famille de mes cousins, les Potter.

7. Aujourd'hui, que sont devenues les reliques ? (2) (Attention ! Les réponses attendues sont celles conformes aux livres et non pas aux films !)
La baguette est retournée auprès d'Albus Dumbledore, la pierre de résurrection a été perdue dans la forêt interdite et la cape d'invisibilité est dans la famille Potter.
©Aiden aka Lokiaryu


Dernière édition par Lucy Weasley le Sam 19 Déc - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Préfète de Poufsouffle

avatar

Préfète de Poufsouffle


MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Sam 19 Déc - 17:58

Le conte des Trois Frères, Beedle le Barde
1. Beedle le Barde était un auteur britannique de contes pour enfants, né durant le XVème siècle dans le Yorkshire. Il est connu pour avoir écrit son ouvrage les Contes de Beedle de Barde, un recueil qui comprend cinq contes. A la lecture de ceux-ci, on peut suggérer que, contrairement à l’opinion publique contemporaine à Beedle le Barde, ce dernier tenait les Moldus en plutôt haute estime.
Le seul portrait connu de lui, une gravure sur bois, le montre comme étant un homme à la barbe très fournie.

2. Ce texte est issu du recueil Les Contes de Beedle le Barde, où sont également écrits Le Sorcier et la Marmite sauteuse, la Fontaine de la bonne fortune, le Sorcier au cœur velu et Babbitty Lapina et la Souche qui gloussait.

3. L’édition la plus récente a été traduite par Mme Hermione Weasley, avec l’autorisation du professeur Minerva McGonagall d’utiliser les notes d’Albus Dumbledore.

4. De par des indices disséminés tout au long du conte, Beedle le Barde nous fait plusieurs suggestions, que nous allons étudier dans l’ordre chronologique du texte.
Premièrement, le personnage de la Mort, incarnation d’une puissance supérieure à l’être humain, se joue des frères en se reposant sur les vices des humains : dans le texte, la gloire, la fierté et les récompenses matérielles. Elle leur propose un cadeau pour leur réussite alors qu’un humain pur aurait considéré sa vie comme une récompense suffisante, surtout après avoir rencontré la Mort en personne. Le conte nous montre bien que la fierté des humains et leur soif de pouvoir et de signes extérieurs de pouvoir les mènera à leur perte. Il suggère donc aux enfants qui grandissent avec ce conte de ne pas immédiatement accorder leur confiance à quelqu’un, même s’il leur fait d’immenses promesses, ainsi que réfléchir à ce qui est vraiment important pour eux – La plus puissante des baguettes n’est-elle pas un cadeau de moindre importance, comparé à la vie ?

Deuxièmement, le premier frère demande la plus puissante des baguettes. Seulement, il ne s’est pas vraiment rendu compte que l’habit ne fait pas le moine, et ici, que la baguette ne faisait pas le sorcier. Ce n’est pas parce qu’on possède une baguette invincible qu’on le devient soi-même : la preuve, après s’être vanté de la possession de la Baguette de Sureau, il n’est pas resté sur ses gardes, alors qu’il n’était pas difficile de savoir qu’au moins un homme jaloux essaierait de la lui voler. Beedle le Barde suggère donc ici plusieurs conseils : ne pas remettre sa confiance sur ses acquis et ses possessions, toujours chercher à s’améliorer et ne jamais se reposer sur ses lauriers, mais aussi qu’il est préférable de rester humble et méfiant, en ne dévoilant pas aux ennemis ses points forts et en ne se mettant pas en mauvaise posture volontairement (comme, par exemple, en s’enivrant).

Troisièmement, le deuxième frère demande une pierre pour faire revivre sa fiancée. Dans le texte, Beedle le Barde est plutôt explicite quant au fait que la jeune femme n’est pas vraiment revenue des morts, mais plutôt qu’elle a été envoyée par la Mort pour attirer le deuxième frère dans ses filets. Froide, immobile, tristement présente mais absente ; pour l’homme, voir sa fiancée ainsi, alors que les souvenirs qu’il gardait d’elle étaient probablement joyeux et vivants, était une épreuve trop difficile, une vérité qu’il n’arrivait pas à assimiler.

Etant née-moldue, je ne peux qu’assimiler ce conte au mythe grec d’Orphée, qui est descendu aux Enfers pour récupérer sa femme, mais qui a échoué alors qu’il pensait réussir, presque rendu aux portes des Enfers.

« Orphée […] la reçoit sous cette condition, qu'il ne tournera pas ses regards en arrière jusqu'à ce qu'il soit sorti des vallées de l'Averne ; sinon, cette faveur sera rendue vaine. […] Ils n'étaient plus éloignés, la limite franchie, de fouler la surface de la terre ; Orphée, tremblant qu'Eurydice ne disparût et avide de la contempler, tourna, entraîné par l'amour, les yeux vers elle ; aussitôt elle recula, et la malheureuse, tendant les bras, s'efforçant d'être retenue par lui, de le retenir, ne saisit que l'air inconsistant. »

Orphée, ainsi que le deuxième frère, doivent alors vivre avec leur amour transformé en « air inconsistant ». Beedle le Barde suggère alors de faire son deuil des proches décédés, car les ramener parmi les vivants ne fera du bien ni à eux, ni à soi-même.

Quatrièmement, le troisième frère, le plus sage, choisit de se cacher de la Mort, en préférant ne pas avoir de signe de pouvoir ou de ne pas retrouver un être aimé, et resta humble toute sa vie, qu’il put mener longue et prospère, avant de retrouver la Mort de son plein gré, lorsqu’il l’a décidé. Beedle le Barde nous conseille alors de préférer la discrétion et la sagesse à toute autre façon de vivre ; ainsi seulement pourrons-nous mourir en paix.

5. Il s’agit d’un conte pour enfants, avec lequel beaucoup de petits sorciers ont grandi.
Le conte est un genre littéraire qui relate des récits, courts ou longs, de faits ou d’aventures imaginaires, distinct du roman, de la nouvelle et du récit d'aventures par l'acceptation de l'invraisemblance (Albus Dumbledore estime plus probable que les trois frères étaient des sorciers très doués et dangereux qui ont réussi à créer ces objets par eux-mêmes). A l’origine, les contes étaient souvent relatés à l’oral, puis ont été couchés sur papier plus tard, ce qui explique les nombreuses versions qu’on peut retrouver. Les contes portent des morales philosophiques ou émotionnelles puissantes.
Souvent courts et écrits avec une plume simple, trace de l’ancienne oralité du texte, ainsi qu’accompagnés de magnifiques illustrations, les contes sont un format apprécié par les enfants. De plus, la portée philosophique et moralisatrice discrète des contes construisent l’enfance des lecteurs sur des valeurs concrètes et sûres.

6. A priori, je ne pense pas choisir de relique. Je ne souhaite pas vivre dans l’unicité, en me demandant tous les jours si, par exemple, quelqu’un va venir me voler violemment ma baguette. De plus, un immense pouvoir ne m’intéresse pas le moins du monde.
Une cape d’invisibilité pourrait éventuellement m’être utile, mais je préférerais utiliser d’autres sortilèges tels que le Charme d’Invisibilité, car je ne serais pas vraiment à l’aise de savoir qu’un de mes vêtements appartenait à la mort en personne.
Enfin, je suppose qu’en tant qu’éternelle romantique, si je perdais prématurément mon fiancé, je mourrais probablement d’envie de le faire revenir, même sous forme d’empreinte seulement et peu importe la douleur que cela m’infligerait. Mais je n’ai pas encore perdu de proche, alors je ne choisirais pas non plus la pierre de résurrection. C’est, néanmoins, la relique que je serais la plus à même de choisir.

7. La cape d’invisibilité est dans la famille Potter depuis plusieurs générations, puisqu’il est une rumeur qui dit que le dernier frère, Ignotus Peverell, est l’un de leurs ancêtres. La baguette de Sureau est retournée dans la tombe de Dumbledore, son possesseur pendant de nombreuses années. La pierre de Résurrection a, quant à elle, été enterrée quelque part dans la forêt interdite, lors de la bataille de Poudlard le 2 mai 1998.

Sources:
 

©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serpentard


MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Sam 19 Déc - 18:41

Le conte des Trois Frères, Beedle le Barde
Questions

1. Dites tout ce que vous savez sur l'auteur du conte, Beedle le Barde. (1)
Beedle le Barde est un sorcier célèbre pour être l'auteur d'un recueil de contes pour jeunes sorciers, les contes de Beedle le barde. On sait peu de choses sur lui, c'était un sorcier du 15ème siècle vous savez ce siècle merveilleux qui a vu la fondation des Maraudeurs de Wigtown. Il est né dans le compté de Yorkshire en Angleterre et à ce qu'on dit, il avait une barbe exceptionnellement foisonnante.

Source : http://fr.harrypotter.wikia.com/wiki/Beedle_le_Barde

2. De quel recueil est tiré ce texte ? Quels sont les autres qui l'accompagnent ? (2)
Ce texte, le conte des trois frères est tiré du recueil des contes de Beedle le Barde. Celui-ci compte cinq contes : le sorcier au cœur velu, Babbitty Lapina et la souche qui gloussait, la fontaine de la bonne fortune, le sorcier et la marmite sauteuse et bien entendu les trois frères.

Source : http://fr.harrypotter.wikia.com/wiki/Les_Contes_de_Beedle_le_Barde

3. Citez un traducteur célèbre de ce texte. (1)
La célèbre Hermione Granger en aurait fait la traduction à l'aide d'une copie annotée léguée par le défunt et très regretté directeur de Poudlard, Albus Dumbledor.

Source : http://fr.harrypotter.wikia.com/wiki/Les_Contes_de_Beedle_le_Barde_(r%C3%A9el)

4. Quelles sont les idées principales du texte ? (3)

On échappe pas à la mort, elle nous rattrape toujours. Le pouvoir conduit à la vanité, l'arrogance mène à la folie, seule l'humilité préserve d'une mort imminente. En résumé le pouvoir est un outil dévastateur qu'on doit manier avec une certaine sagacité sinon il est probable qu'on finira une baguette sous la gorge ou une corde au cou.

5. Quel est le genre du texte ? (Roman, poème, conte, pièce de théâtre...) Donnez-en une définition simple et expliquez en quoi ce format aide à transmettre des idées et des valeurs à des enfants. (3)

Il s'agit d'un conte c'est à dire un récit relativement court de faits invraisemblables qui font parfois écho avec des problématiques propres à l'époque et pourtant bien souvent intemporelles. Ce format tient une place essentielle dans la construction des
apprentissages et des savoirs. Il offre en effet la possibilité aux
enfants de s'instruire, de s'ouvrir au monde, de nourrir leur imaginaire, de découvrir et de
comprendre la vie, et bien-sûr de grandir. Le conte est donc un outil d'apprentissage
extraordinaire pour eux. Voilà pourquoi il constitue une source précieuse d'exploitations
pédagogiques pour les enseignants. Et c'est aussi ce qui explique qu'à 17 ans, en 6ème année je dois répondre aux même questions que mes cadets...


6. Quelle relique choisiriez-vous et pourquoi ? (3)

Si ça ne tenait qu'à moi je ne voudrai d'aucune de ces reliques, mais puisque la question ne me laisse aucune échappatoire je dirai que la baguette de sureau serait sans nul doute le choix que je prendrais. Tout d'abord parce que je suis un amateur de duels mais aussi parce que l'idée d'être puissant et invincible face à l'adversité est très alléchante bien que je sois tout de même assez partagé entre le désir de pouvoir et le plaisir de surmonter les épreuves avec mes propres forces sans avoir à compter sur un outil comme cette relique.

7. Aujourd'hui, que sont devenues les reliques ? (2) (Attention ! Les réponses attendues sont celles conformes aux livres et non pas aux films !)

La baguette de sureau et la pierre de résurrection ont totalement disparus de la circulation depuis que le célèbre Harry Potter en fit usage, c'est d'ailleurs celui-ci qui a conservé la cape d'invisibilité.

Source : http://www.encyclopedie-hp.org/devices/deathly_hallows.php

©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard

avatar

Serpentard


MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Mer 23 Déc - 2:29

INFO : A nouveau je ne met pas en hide car il s’agit d'un troll et que je l'ai fait pour un devoir, je vais le faire aussi pour l'autre =D


Louise MACEY
Sixième année ; Slytherin

Le conte des trois frères


1. Dites tout ce que vous savez sur l'auteur du conte, Beedle le Barde. (1)

Bah pour tout vous dire, j'ai lu le début avant de faire le devoir et je n'ai pas eu le courage de lire la suite. Sont barbants les contes pour les enfants sorciers !

2. De quel recueil est tiré ce texte ? Quels sont les autres qui l'accompagnent ? (2)
D'un recueil de conte je dirai, parce que dans la question 1 on parle de "l'auteur du conte", et les autres, ce sont les frères du premier, c'est dit dans le titre !

3. Citez un traducteur célèbre de ce texte. (1)

Jean-François Ménard, mais c'est le seul que je connais qui ait pu traduire un truc comme ça

4. Quelles sont les idées principales du texte ? (4)

Heu ... parce que y'a des idées autre que divertir dans un conte pour enfants ?

5. Quel est le genre du texte ? (Roman, poème, conte, pièce de théâtre...) Donnez-en une définition simple et expliquez en quoi ce format aide à transmettre des idées et des valeurs à des enfants. (2)
C'est un conte, c'est dit plusieurs fois. Et parce qu'un conte c'est plus facile à comprendre pour des enfants. Faut pas surestimer leurs capacités non plus hein !

6. Quelle relique choisiriez-vous et pourquoi ? (3)
J'pense que je prendrai une relique française, parce que ça a la classe de pouvoir avoir le cœur d'un roi chez soi. Lequel ? Je sais pas, je ne les connais pas plus que ça. C'est juste classe.

7. Aujourd'hui, que sont devenues les reliques ? (2)
Généralement, elles sont conservées dans des musées ou des églises, mais ça dépend de ce que vous voulez trouver et des quelles vous parlez hein !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equipe de Quidditch Gryffondor

avatar

Equipe de Quidditch Gryffondor


MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Mar 29 Déc - 20:36

Dracéna Warren
cinquième année de Gryffondor




Le conte des trois frères, Beedle le Barde




Question 1)

Sorcier-auteur célèbre pour avoir écrit des contes pour enfants, les contes de Beedle le Barde. Il est né au XV siècle dan el Yorkshire. On raconte qu’il portait une barbe extrêmement épaisse.

Question 2)

Ce texte est tiré du livre « les contes de Beedle le Barde », il s’intitule le conte des trois frères.
Les autres contes qui l’accompagnent sont : Le sorcier et la marmite sauteuse, La fontaine de la bonne fortune, Le sorcier au cœur velu, Babbitty Lapina et la Souche qui gloussait, le dernier étant le conte des trois frères et celui étant sûrement le plus connu à ce jour.

Question 3)

Jean-François Ménard

Question 4)

Les idées principales du texte sont le récit de trois frères, tous sorciers croisant la route de la Mort à qui cette dernière offre « des présents ». La Mort, revancharde, emmènera avec elle les trois frères, les uns après les autres.

Question 5)

C’est un conte dédié principalement aux enfants.
Ce texte permet de transmettre aux enfants sorciers le sens de l’humilité, du partage. Le premier frère, qui aimait beaucoup trop fanfaronner s’est fait assassiner à cause de cela. A trop se vanter sur ces capacités, cela attire la convoitise et les jaloux.
Le deuxième frère, arrogant, à chercher à défier la Mort en ayant d’une certaine manière le même pouvoir que cette dernière. Il a ramenait la femme qu’il aimait d’entre les morts mais celle-ci bien trop malheureuse à finit par transmettre son malheur au deuxième frère qui s’est suicider. La Mort ne peut être défié, la nature reprendra toujours ses droits.
Le troisième frère, le plus jeune et le plus humble, a vit sa vie jusqu’à son dernier souffle et à transmis sa cape à son fils afin qu’il soit à son tour protéger de la mort.

Question 6)

Aucune des trois. Ma baguette de cèdre avec plume de phénix me convient tout à fait. Je n’ai pas besoin d’une baguette pour me rendre plus forte, l’apprentissage et l’entrainement fera de moi la sorcière que je serai. Quand à la pierre de résurrection, je préfère laisser les morts où ils sont. Le conte des trois frères nous a démontré que ramener les morts leurs font plus de mal que de biens. Je ne tiens pas à les attrister. Quant à la cape d’invisibilité, bien que fascinante, je ne vois pas l’intérêt que j’aurai à en posséder une. Il est sûre que cela pourrait m’aider dans certaine situation, mais si je ne me trompe pas, la cape d’invisibilité est transmise de père en fils, aujourd’hui c’est à Harry Potter de la transmettre à l’un de ses fils.

Question 7)

La baguette de sureau : La baguette à été replacée dans la tombe d’Albus Dumbledore par Harry Potter.
La pierre de résurrection : Enterré dans l’immense forêt bordant Poudlard.
La cape d’invisibilité : Gardé par Harry Potter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Equipe de Quidditch Gryffondor

avatar

Equipe de Quidditch Gryffondor


MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Mer 30 Déc - 20:02

Imo'
Gryffondor
Sixième année.



Citation :
1. Dites tout ce que vous savez sur l'auteur du conte, Beedle le Barde. (1)

Il s'appelait Beedle et... C'était un barde? Qui écrivait des trucs.

Citation :
2. De quel recueil est tiré ce texte ? Quels sont les autres qui l'accompagnent ? (2)

C'est pas un truc avec des contes? Genre... "Les contes de Beeddie", quelque chose comme ça.

Citation :
3. Citez un traducteur célèbre de ce texte. (1)

Joker : je passe mon tour.

Citation :
4. Quelles sont les idées principales du texte ? (4)

En gros : la mort frappera toujours, même si on cherche à lui échapper. J'vois pas pourquoi on laisse autant de ligne pour répondre...

Citation :
5. Quel est le genre du texte ? (Roman, poème, conte, pièce de théâtre...) Donnez-en une définition simple et expliquez en quoi ce format aide à transmettre des idées et des valeurs à des enfants. (2)

J'suis pas stupide : y a écrit "Conte", donc on va dire que c'est un conte. Comme Hansel et Gretel, Cendrillon et tout. C'est plus facile pour les gosses parce que y a des trucs merveilleux et tout, c'est genre une petite histoire mignonne - ou pas, j'me souviens encore de la fin de blanche-neige, gros - et facile à lire dans laquelle on peut cacher une morale stupide et liberticide que les mioches vont imprimer sans même le savoir.

Citation :
6. Quelle relique choisiriez-vous et pourquoi ? (3)

/

Citation :
7. Aujourd'hui, que sont devenues les reliques ? (2)

James m'a raconté que la cape était dans sa famille, je crois. Aucune idée pour les deux autres. Sorry?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corps enseignant

avatar

Corps enseignant

Métier : Professeur de Littérature & Etude des Runes

MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   Lun 4 Jan - 18:01

Résultats
Lucy Weasley : 14/15.
Très bon devoir, très bien rédigé et complet. Vous auriez toutefois pu étoffer un peu plus votre réponse à la quatrième question.


Oxana A. Rosebury : 15/15.
Excellent devoir, très complet et riche de références. Félicitation.


Chad O. Parkinson : 13/15.
Bon devoir au contenu intéressant, vous auriez pu chercher un peu plus en profondeur pour répondre aux questions quatre et sept. En effet, pour la première vous n'avez évoqué que les deux premiers frères - que nous apprend le troisième ? - et pour la seconde, Mr Potter lui-même a expliqué ce qu'étaient devenues la baguette et la pierre, vous avez d'ailleurs du le voir en cours d'histoire.


Louise H. Macey : x/15.
Vous viendrez me voir dans mon bureau mardi soir à 18h, pour que nous puissions discuter de votre devoir. J'aviserai à ce moment pour vous donner une note.


Dracéna Warren : 9/15.
Bon travail dans l'ensemble. Vous avez hélas confondu les questions quatre et cinq : la réponse attendue à la question quatre était ce que vous avez rédigé pour la question cinq. Quant au traducteur célèbre, il s'agissait de Mrs Hermione Weasley, qui a traduit le recueil à partir de la version runique. M. Ménard, quant à lui, a traduit l'oeuvre en français pour les lecteurs outre-Manche. Je vous conseillerais également de faire attention à votre orthographe car je pourrais vous retirer des points la prochaine fois, s'il y a trop de fautes.


W. Imogen Azarov : x/15.
Même chose que pour Miss Macey, je vous verrai mardi soir 18h dans mon bureau pour discuter de votre travail.


Merci d'avoir été aussi nombreux à participer ! Vos points ont été rajoutés ♥

©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature et Etude des Runes - Devoir de vacances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» les animaux ds la littérature
» Club Littérature
» Pour les ""officionados"" de la littérature haitienne,un site très intéressant
» 1er Cour d'Etude des Runes: Découverte!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pumpkin Pasties :: Le bureau du Directeur :: Panneau d'affichage :: Les annonces :: Inscriptions aux cours-