Derniers sujets
» School Graph
Jeu 14 Juil - 17:46 par Invité

» Valoran's BattleFront
Sam 11 Juin - 13:30 par Invité

» Escalus
Jeu 3 Mar - 17:20 par Invité

» Aiden sur des skis ?
Mar 16 Fév - 14:32 par E. Alice Londubat

» Demande de partenariat ϟ
Mer 10 Fév - 12:18 par Invité

» Une lumière derrière les ombres
Sam 6 Fév - 5:40 par Invité

» Floooooood
Dim 31 Jan - 20:13 par Lucy Weasley

» Freya O. Emerald.
Sam 30 Jan - 14:30 par Aiden E. Wellington

» Kill or be killed
Ven 29 Jan - 20:49 par Aiden E. Wellington


Partagez | 
 

 Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admine en sucre aux propriétés métaphysiques inconnues

avatar

Admine en sucre aux propriétés métaphysiques inconnues

Métier : Professeur bitch de Défense contre les Forces du Mal

MessageSujet: Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford   Mer 11 Nov - 18:43


I don't think that I knew the chaos I was getting in.


«Je vais venir avec toi, ce sera plus simple. Tout le monde me connaît là-bas.»

C’est ainsi que je retrouvai Charles dans le centre-ville magique d’Oxford, pour qu’il me permette d’accéder à la bibliothèque universitaire. J’aurais voulu un simple laisser-passer écrit, mais il faut croire que les amis sont là pour aider et en faire toujours un peu plus, voire même un peu trop. Je l’attendais là, mi-figue mi-raisin, content de passer une après-midi avec lui loin de l’agitation de Poudlard mais ennuyé de devoir lui montrer mes recherches. Il me poserait probablement une centaine de questions et je devrai, une énième fois, inventer une excuse de thèse ou de je-ne-sais-quoi suffisamment plausible pour un linguiste, ce qui n’était pas un exercice très difficile en soi, mais c’était Charles et non n’importe qui d’autre. A chaque fois, quelque chose me dérangeait chez lui. Je m’explique : j’utilise systématiquement ma legilimancie lorsque je dois mentir pour vérifier que mon interlocuteur est convaincu. S’il ne l’est pas, j’analyse ses attentes et y réponds de sorte qu’il puisse me croire. Avec Charles, jamais je n’ai réussi à entrevoir ses pensées. Je me heurte à un miroir de mon âme, qui ne dresse pas un portrait très flatteur de moi-même. Malgré toutes mes recherches sur le sujet, je n’ai jamais réussi à comprendre d’où lui venait cette habileté ; il ne pouvait d’autant plus pas s’agir d’un bouclier anti-legilimancie puisqu’il lui faudrait le dresser spécialement pour moi et l’énergie nécessitée le laisserait épuisé en quelques heures. Quoi qu’il en soit, lorsque je pensais au Maître, que je mentais éhontément à Charles ou que je gardais des idées pour moi-même, il avait une attitude extrêmement louche et dérangeante, ce qui m’embarrassait encore plus et finissait dans une spirale commune de comportements bizarres.

Je vis Charles arriver en transplanant. Pile à l’heure. J’attendis qu’il me rejoigne pour le saluer avec une accolade relativement distante et un sourire pas uniquement de façade. Ne souhaitant pas traîner pour me mettre à mon essai d’histoire des forces du mal, sur la création d’Azkaban et la nécessité d’adapter la prison aux nouvelles normes – ma nouvelle excuse ad hoc pour sa future question –, je le laissai m’emboîter le pas et ne passai derrière lui qu’une fois arrivés aux portes de la bibliothèque, lui ouvrant la porte pour qu’il puisse nous faire entrer dans la section magique de l’immense bâtisse.

« Alors, pourquoi tu avais besoin de venir ici, toi, Cha ? » lui demandai-je par simple curiosité et pour engager un dialogue constructif : les petits bavardages de mon ami n’étaient pas aussi intéressants qu’avec Thomas et avec Charles, je préférais de loin théoriser, comme dans nos jeunes années.

©Aiden aka Lokiaryu


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corps enseignant

avatar

Corps enseignant

Métier : Professeur de Littérature & Etude des Runes

MessageSujet: Re: Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford   Mer 11 Nov - 21:57

You were my best friend, once.
La date fatidique du rendez-vous à Oxford est arrivée. Pour la première fois depuis longtemps, ils vont se retrouver seuls en tête-à-tête, loin de leurs collègues, de leurs élèves. Loin de Poudlard. Loin de Ian. Pourtant, Charles ne parvient pas à s'inquiéter. Aiden a changé, énormément, mais il ne peut pas avoir tant changé que ça. Il est persuadé que son ami est toujours là, caché par un être qui n'est pas lui. Il le sent.
Son walkman vissé sur les oreilles, le professeur traverse le parc de l'école en direction de Pré-au-Lard, d'où il pourra transplaner. Les deux hommes se sont directement donné rendez-vous là-bas, même s'ils auraient pu partir ensemble. Depuis quand cette distance s'est-elle installée entre eux ? Charles l'ignore. Tout comme Aiden, très certainement. Arrivé au centre de la place, il s'arrête et range l'appareil. L'espace de quelques secondes, il l'observe intensément, comme s'il était la réponse à toutes ses questions... avant de le ranger à sa place, dans une poche de son long manteau. Qu'importe ce que pourrait lui révéler l'appareil, ce n'est pas de lui qu'il veut l'apprendre.

Crac ! Devant lui se tient son meilleur ami. Aiden Wellington. L'homme à qui il confierait sa vie sans aucune arrière-pensée. Mais lui, en ferait-il de même ? Encore une question sans réponse. Une brève accolade en guise de salut, accompagné d'un sourire que Charles sent comme sincère, au moins un peu. Tout ne peut pas être perdu. Sinon, pourquoi prendrait-il la peine de me sourire ainsi ? Les deux hommes pénètrent la bâtisse séculaire et Aiden prend la tête du petit groupe, laissant au second le champ libre pour l'observer. En apparence fidèle à lui-même, un sentiment de gêne transparaît tout de même du professeur de Défense. Il n'a pas envie d'avoir Charles dans les pattes mais n'ose pas le lui dire car il a besoin de lui pour entrer. Quel dommage que son compagnon ait lui aussi besoin de faire des recherches...

« Alors, pourquoi tu avais besoin de venir ici, toi, Cha ? »

Le coeur de Charles se serre. Cha. C'est le nom qu'ils lui ont donné, toutes ces années auparavant, quand tout allait pour le mieux. C'est un souvenir, de plus en plus irréel, de plus en plus lointain. Un souvenir fugace, que Charles peine à retenir. Prononcé par Aiden, il représente l'amitié, les heures passées dans la salle commune à débattre sur telle ou telle théorie ; il évoque les rires partagés avec Ian et tous les autres moments qui les rassemblent tous les trois. Un bref éclat de douleur traverse les prunelles de l'empathe, qui sourit tout de même.

« Le texte que je suis en train de traduire comporte un mot que je ne parviens pas à identifier et aucun des ouvrages de Poudlard n'a pu m'aider. »

Les deux hommes continuent d'avancer entre les rayonnages de livres moldus et Charles sent Aiden partagé entre sa haine des moldus et son admiration et son respect pour leurs travaux. Quelle tristesse. Arrivés à une épaisse porte en chêne rouge, ils s'appuient contre le mur attenant et font semblant de discuter tandis que deux jeunes étudiants moldus passent. Un feu d'artifice d'émotions éclate en Charles et celui-ci peine à garder son sang-froid mais il y parvient. De justesse. Une fois les jeunes partis, il sort sa baguette et la tapote selon un rythme précis sur le battant qui s'ouvre alors silencieusement.
Chacun pénètre la salle, sans un mot. Ils savent où chercher ce qu'ils veulent et n'ont plus besoin l'un de l'autre. Ils se disent qu'ils vont chacun se mettre à une table et s'occuper de leurs affaires, épier du coin de l’œil ce que fait l'autre sans jamais vraiment le montrer. Pourtant, lorsqu'ils ont réunis les livres dont ils pensent avoir l'utilité, c'est par réflexe qu'ils s’assoient à la même table, l'un en face de l'autre. Tant d'années passées à faire des recherches ensemble, à s'entraider pour n'importe quel sujet ont forgé une habitude que rien ne pourra jamais briser. Du moins, c'est ce qu'espère Charles.
©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admine en sucre aux propriétés métaphysiques inconnues

avatar

Admine en sucre aux propriétés métaphysiques inconnues

Métier : Professeur bitch de Défense contre les Forces du Mal

MessageSujet: Re: Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford   Ven 18 Déc - 0:57


I don't think that I knew the chaos I was getting in.


Chacun pénètre la salle, sans un mot. Ils savent où chercher ce qu'ils veulent et n'ont plus besoin l'un de l'autre. Ils se disent qu'ils vont chacun se mettre à une table et s'occuper de leurs affaires, épier du coin de l’œil ce que fait l'autre sans jamais vraiment le montrer. Pourtant, lorsqu'ils ont réunis les livres dont ils pensent avoir l'utilité, c'est par réflexe qu'ils s’assoient à la même table, l'un en face de l'autre.

Surpris, je rosis légèrement – c’était devenu une habitude, ces derniers temps. Lorsque je croisai le regard rempli d’espoir de Charles, je lui adressai le sourire le plus franc, le plus bienveillant qu’il m’ait été donné de faire depuis de nombreuses années. Je trouvais tellement triste qu’une simple différence d’idées politiques puisse mener à tant de mensonges et de si belles amitiés brisées. Par de maintes et maintes reprises, j’ai été tenté de le voir – de le voir en urgence et de lui dire, « Charles, je suis un Mangemort. Je suis le chef des Mangemorts et je travaille à faire renaître Voldemort. Mais tu es mon meilleur ami pour toujours. » Et puis, ses yeux bleu pâle tant déçus de moi me font systématiquement changer d’avis. Un jour, me promettais-je à chaque fois, il saura. Mais l’acceptera-t-il ? Je ne pourrais le dire.

Je ne lui dirai pas aujourd’hui.

Je prenais tranquillement des notes plutôt intéressantes sur les Détraqueurs et jetais de temps à autres des coups d’œil furtifs vers Charles, penché sur son dictionnaire, alternant entre les pages et ses notes, visiblement très concentré. Je me souvins de nos séances de révision, à Poudlard. Entre Serdaigle, la compétition est depuis toujours extrêmement violente et tous les coups sont permis pour terminer dans le top 3 des élèves de la promotion. Entre Charles et moi, il n’y avait aucune compétition : nous étions là pour nous entraider et avions même nos petits rituels lors de notre bachotage. Le souvenir du chocolat que nous mangions copieusement, pour nous donner du courage, refit surface et je me dis qu’avec ce que je fais subir à mon ami, une petite surprise positive ne serait pas de trop.

Je posai tranquillement ma plume et fis signe à Charles que je revenais immédiatement. Je transplanai, assez discrètement pour ne pas qu’il voit mon départ précipité comme un signe d’impolitesse, et revins quelques minutes plus tard, armé de plusieurs plaquettes de chocolat de la même marque que jadis. Consommer de la nourriture était interdit dans la bibliothèque, mais je n'en avais cure : personne n'était là pour nous réprimander, de toute façon. Et si quelqu'un arrivait pour nous dire de ranger ça, je lui étalerai personnellement toute une tablette sur le visage avant de l'envoyer balader. J’en ouvris une, que je proposai de bon cœur à Charles avant de moi-même croquer dans un carré.

©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corps enseignant

avatar

Corps enseignant

Métier : Professeur de Littérature & Etude des Runes

MessageSujet: Re: Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford   Ven 18 Déc - 12:23

You were my best friend, once.
Charles sent la surprise en Aiden. Son ami est étonné qu'après toutes ces années, leurs habitudes n'aient pas encore disparu. C'est un sentiment partagé mais teinté d'espoir, du côté du professeur de Runes, et son collègue l'a vu : un grand sourire sincère et bienveillant lui étire les lèvres. Pour la première fois depuis longtemps et qu'il est en présence de son ami, Charles se détend. Rien n'est perdu.
Alors, il oublie un peu l'homme assis devant lui pour se concentrer sur le texte sous ses yeux. C'est comme lorsqu'ils révisaient pour leurs examens ou qu'ils rédigeaient leurs devoirs : contrairement à leurs camarades, eux avaient noué une relation de confiance et d'entraide, basée sur les conseils et le chocolat. Le chocolat. Comment a-t-il pu l'oublier ? L'espace de quelques secondes, le regard du jeune homme se perd dans le vide tandis que des souvenirs oubliés refont surface.

Aiden et lui sont dans la salle commune, assis devant leur table favorite, des parchemins et des livres la recouvrant. Pas un mot n'est échangé, si ce n'est pour « T'as mis quoi toi, ici ? » de temps en temps, et seul le bruit du papier que l'on froisse dérange le silence qui les entoure - jusqu'à ce que l'un d'eux sorte une tablette de chocolat. A partir de ce moment, l'atmosphère est beaucoup plus légère et les rires étouffés couvrent le son du grattement des plumes sur les parchemins.

Un signe de son ami le sort de ses pensées et il acquiesce quand il lui dit qu'il revient. Ce qu'il part faire, Charles n'en a strictement aucune idée et ne cherche pas à le savoir - Aiden a le droit de garder ses secrets pour lui. Peut-être est-ce cela le plus dérangeant, le plus douloureux dans leur relation : Charles sait qu'Aiden lui cache quelque chose d'énorme, de dangereux, et il le sait uniquement à cause des émotions ressenties à travers son don, volées à son ami. Et si ce n'était pas Aiden mais Charles qui était en tord ? Et si le fait de violer son intimité, même involontairement, était ce qui les éloignait ? Son coeur se serre. Je devrais partir et le laisser tranquille. Mais l'idée a à peine fait son chemin dans son esprit que déjà l'autre homme est de retour, fier de lui. Charles est intrigué.
Alors, Aiden lui tend une plaquette du chocolat qu'ils avaient l'habitude de partager, avant. Lentement, comme s'il a peur que ce ne soit qu'un rêve, il tend la main et attrape la nourriture avant de l'ouvrir. Le puissant arôme du cacao le ramène toutes ces années en arrière et il sourit, d'un sourire tremblant d'émotion, à son ami. Il n'a pas oublié.

« Merci, Aiden. »

Redevenu enfant, il croque avec entrain son chocolat à même la tablette, tel qu'il avait l'habitude de le faire, et le goût sucré si spécifique se répand dans sa bouche, une douce chaleur l'aidant à se détendre complètement. Pourquoi avait-il arrêté d'en manger ? Pourquoi s'était-il privé de l'une des meilleures choses créées par l'Homme ? Peut-être parce que ça occupait une place spéciale dans son coeur. Absorbé dans ses réflexions, Charles se recule dans sa chaise, le regard posé sur Aiden retourné à ses ouvrages, sans le voir. Il n'y a qu'avec lui que je peux en manger. Certes, mais c'est un peu étrange, non ? Leur amitié est presque brisée, le chocolat serait donc leur-
Abasourdi, l'empathe regarde son ami. Aiden chantonne. Il ne s'en rend pas compte mais il chantonne. Lui, Aiden Wellington, professeur de Défense contre les Forces du Mal et directeur de la maison Serdaigle. Alors, Charles tente quelque chose qu'il n'a pas fait de son plein gré depuis quelques temps : il laisse son empathie envelopper son ami. Et pour une fois, ce qu'il ressent n'est pas aussi douloureux que d'ordinaire - la douceur du chocolat a endormi la partie violente et blessée d'Aiden pour ne laisser que son côté enfantin et gentil.

Une larme de bonheur et de tristesse roule sur la joue de Charles pour se perdre dans sa barbe mais il s'en fiche. Aiden, tu es enfin là.
©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admine en sucre aux propriétés métaphysiques inconnues

avatar

Admine en sucre aux propriétés métaphysiques inconnues

Métier : Professeur bitch de Défense contre les Forces du Mal

MessageSujet: Re: Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford   Lun 4 Jan - 22:28


I don't think that I knew the chaos I was getting in.


Je me souvins tout d’un coup d’une chanson à la mode, à l’époque, et qu’on écoutait souvent, avec Charles, lorsqu’elle passait à la radio magique qu’on captait avec difficultés à Poudlard. Sans le remarquer, je commençai à la fredonner. Puis je retournai tranquillement à mon travail, mais je n’avais plus vraiment envie de le continuer. J’étais partagé entre le bonheur d’avoir retrouvé mon ami et l’ombre de Lord Voldemort qui reposait sur mes épaules.

Quand je m’entendis chantonner, je me tus immédiatement, rouge de honte, même si je savais que je ne venais probablement pas de commencer. Lorsque je levai les yeux vers Charles, je vis une larme couler sur sa joue. Ses yeux étaient teintés de tristesse, mais aussi de joie et de soulagement. Je ne parvins pas vraiment, parmi les deux émotions, à distinguer laquelle l’avait fait couler, mais je sus immédiatement qu’elle m’était destinée.

C’était vraiment difficile de me dire que j’étais capable de susciter un tel spectre d’émotions chez mon ami, et je fus bientôt secoué par sa réaction. Les larmes me montèrent aux yeux, mais je réussis heureusement à les retenir là-haut, au prix d’une grimace un peu tordue. Une chanson suffisait assez pour me ridiculiser, pas besoin de donner dans le mélodramatique non plus.

Tout doucement, je me rendis compte que malgré le changement qui s’était opéré en moi, Charles avait toujours souhaité que notre amitié revienne à ce qu’elle était, lorsque nous étions à Serdaigle ensemble. Moi aussi, évidemment, mais je n’arrivais pas à retourner à celui que, moi, j’étais : la magie noire m’avait consumé et laissé comme mort sur le chemin de ma vie.


Et puis, comme un enfant terrifié par une bêtise qu’il venait de faire et qu’il n’osait pas avouer, je ressentis le besoin de lui demander, en espérant plus que tout ne pas me faire repérer aussi tôt.

« Cha. »

Je l’appelais d’une voix grave, un peu plus que je ne l’avais prévu. L’émotion, sans doute. Je regardai mon ami avec des yeux de chaton attendant un câlin.

« Dis… est-ce que tu crois que même si, une fois, on n’a pas les mêmes idées, ou que je fais quelque chose que tu réprouves, tu seras toujours mon ami ? »

©Aiden aka Lokiaryu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford   

Revenir en haut Aller en bas
 
Broken promises [Aiden & Charles] - Bibliothèque universitaire, Oxford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview du sénateur Moïse Jean-Charles accordée à Haïti Liberté !
» Humans are fragile creatures made up of broken hearts and broken promises → Ewen
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pumpkin Pasties :: Ailleurs :: Les îles britanniques :: Angleterre-